Aller au contenu principal

À la une

Créée pour stimuler et expérimenter des projets en faveur de la transition écologique et de la résilience des territoires littoraux, la plateforme d’innovation territoriale jouit d’une audience nationale.

À la une

Un inventaire minutieux des points d’eau du bassin versant de Thau est en cours. Objectif : cartographier l’aquifère du Pli Ouest.

À la une

Face aux évolutions démographiques, sociétales, climatiques, sanitaires et législatives, le SMBT a choisi de réviser le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) dont une version modernisée et de transition écologique sera livrée en septembre 2022. 

À la une

Elise Bourru, nouvelle animatrice SAGE, dévoile sa feuille de route pour la gestion de l’eau.

À la une

L'élaboration d'un programme d'actions de prévention des inondations (PAPI) vient d'être lancée. Objectif mieux gérer les situations de crise et réduire la vulnérabilité.

À la une

Sous la houlette du SMBT et de Sète Agglopôle Méditerranée, les recherches scientifiques se poursuivent pour trouver une parade aux norovirus qui contaminent les coquillages durant l'hiver. 

À la une

Depuis mai, le SMBT multiplie les appels à la vigilance pour préserver la reproduction d'oiseaux rares sur les tocs de Thau.

À la une

Des panneaux de sensibilisation aux enjeux et activités lagunaires ont été installés sur la promenade du Barrou. Une signalétique réalisée par le SMBT en partenariat avec la ville de Sète et l'association de quartier.

À la une

Le SMBT lance une étude hydraulique pour améliorer les circulations d'eau dans le marais de la Grande Palude, à Vic la Gardiole.

À la une

Lancée par la CCI, la campagne #ThauMedAddict déroule le tapis rouge aux produits de la mer et de la lagune. Une opération financée grâce au Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche que pilote le SMBT.

À la une

La campagne de sensibilisation aux herbiers de Thau revient s'ancrer sur les plages de la lagune cet été.

À la une

Une procédure de DIG (Déclaration d'Intérêt Général), lancée début juillet, va permettre d'intensifier l'entretien des cours, y compris sur les parcelles privées.

À la une

Le SMBT veut créer un réseaux d'acteurs et de citoyens engagés dans la transition écologique. C'est dans ce cadre qu'un débat sur l'eau a été engagé avec un groupe du service Enfance jeunesse de Balaruc le Vieux.

À la une

Le SMBT va piloter une étude pour instaurer ou conforter un cheminement piétonnier sur tout le pourtour de la lagune de Thau. Une opération soutenue par l'Etat qui a retenu le 13 avril dernier ce projet parmi les six premiers lauréats de l'Appel à projets « France vue sur mer ». C’est, à ce jour, le seul programme de ce type validé en Méditerranée.

À la une

Chef de file du Projet Alimentaire de Territoire (PAT), qui devrait être finalisé d’ici deux ans, le SMBT va d’ores et déjà plaider pour diverses actions, en lien avec l’alimentation, engagées sur un périmètre englobant des communes de Sète Agglopôle Méditerranée (SAM) et de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée (CAHM).

À la une

C'est un chantier collectif, exigeant et de longue haleine, qui s'achève avec la finalisation du Contrat de Gestion Intégrée et de Transition Ecologique (CGITE) du bassin de Thau. Véritable feuille de route du territoire pour la période 2020-2025, ce document, porté par le SMBT, devrait être signé d'ici la fin de l'été.

À la une

Favoriser et promouvoir une alimentation locale, de qualité et accessible à tous, tel est l'objectif du Projet Alimentaire Territorial (PAT) de Thau, impulsé par le SMBT avec le soutien de Sète Agglopôle Méditerranée, de la Communauté d'Agglomération Hérault Méditerranée et de nombreux partenaires.

À la une

Mis en route en novembre, le Réseau d'observation lagunaire (ROL), piloté par le SMBT, a déjà initié plusieurs actions et fédéré de nombreux professionnels et partenaires.

À la une

Le SMBT, qui pilote un dispositif d'aides européennes pour la pêche et les cultures marines depuis 2016, veut amplifier l'essor de l'économie bleue.

À la une

Soutenue par le SMBT dans le cadre de la plateforme d'innovation territoriale, l'entreprise Géocorail veut créer des ouvrages marins (récifs artificiels, corps-morts, digues...) à partir de déchets conchylicoles.

À la une

Sur les exploitations agricoles, haies, mares, fossés, murets, arbres et bandes enherbées peuvent abriter de nombreuses espèces, alliées des cultures. Un guide des bonnes pratiques pour entretenir ces structures vient d’être édité par le SMBT.

À la une

Lauréates de l’appel à projet « Avenir Littoral », deux start-up vont travailler avec le SMBT sur des projets novateurs. La première, Géocorail, veut créer des récifs artificiels à base de déchets conchylicoles. La seconde, Biocéanor, entend développer, via l’intelligence artificielle et des images satellite, un réseau de suivi lagunaire, apte à anticiper des phénomènes comme la malaïgue et les eaux vertes.

À la une

Yves Michel, président, et François Commeinhes, vice-président, ont été réélus à la tête du SMBT le 23 septembre. Une nouvelle mandature placée sous le signe de la transition écologique et de la résilience des territoires littoraux.

 

À la une

Depuis 2018, la grande Nacre, plus grand coquillage bi-valve de Méditerranée, est victime d'un parasite. Même si la lagune de Thau est pour l'heure épargnée, le SMBT invite citoyens et scientifiques à partager leurs observations pour mieux connaître la distribution de l'espèce sur Thau et guetter les premiers signes d'infection.

À la une

Plus de 130 espèces animales à voir, à lire et parfois même à entendre et toute une mosaïque d’habitats naturels à découvrir sur thaunature.fr

À la une

Pour répondre aux enjeux liés au changement climatique, le bassin de Thau a choisi de mettre le cap sur l’innovation.  Scientifiques, collectivités, partenaires publics et privés, usagers et société civile vont être réunis dans une plateforme d’innovation territoriale. . Objectif : faire naître et expérimenter des projets en faveur de la transition écologique des territoires littoraux.

À la une

Le territoire est sélectionné aux côtes de 60 autres territoires français pour bénéficier d’un des premiers contrats de transition écologique propose par l’état. Yves Michel, président du SMBT se réjouit de cette nouvelle et annonce « un formidable levier pour accompagner la mutation écologique, économique et sociale du bassin de Thau ».