Aller au contenu principal

Très rare et protégé (interdiction de ramassage), ce coquillage endémique de Méditerranée est aujourd’hui menacé de disparition. La lagune de Thau, classée Natura 2000, est un des rares sites méditerranéens à ne pas être encore touché. Il abrite une population importante. Pour connaître les secteurs où elle est présente et suivre l’état de santé des populations pour prévenir tout signe de mortalité, le Syndicat Mixte du Bassin de Thau aide les scientifiques dans leur étude et lance cet été un suivi participatif de la Grande nacre.

 

PLUS GRAND COQUILLAGE BIVALVE DE MÉDITERRANÉE, LA GRANDE NACRE PEUT ATTEINDRE JUSQU’À 1M DE HAUTEUR!

La Grande Nacre (Pinna nobilis) est le coquillage bivalve le plus grand de Méditerranée (jusqu’à 80 cm de haut), ancré sur fond meuble par un byssus puissant. Sa coquille est fine et fragile et très dentelée chez les jeunes individus.

Endémique de Méditerranée et protégé, les populations marines de coquillage emblématique subissent une mortalité massive depuis 2018 due à un parasite protozoaire du genre Haplosporidium.

Les lagunes d’Occitanie semblent moins touchées par cette crise, mais il est nécessaire de suivre l’état des populations de la lagune de Thau et l’arrivée des premiers signes d’infection.

La lagune de Thau, classée Natura 2000, abrite une population importante de Grande nacre. Elles sont présentes majoritairement au sud de la lagune (tocs/lagon), sur les bordures de Sète, de Balaruc-les-Bains, de Bouzigues et Mèze.

Nous avons besoin de mieux connaitre la distribution de l’espèce sur la lagune et de suivre les premiers signes de mortalités qui annonceraient l’arrivée du parasite dans la lagune de Thau.

En nous faisant part de vos observations, vous aiderez les scientifiques dans leurs suivis et participerez à la mise en oeuvre d’un programme de sauvegarde de l’espèce.

Télécharger la fiche d'observation et renvoyez-là avec une photo à c.pfleger@smbt.fr

A voir aussi