Aller au contenu principal

Le Syndicat mixte du bassin de Thau officiellement reconnu EPTB

Le préfet de l’Hérault  vient de reconnaitre par un  arrêté du 9 janvier 2018, le syndicat mixte du bassin de Thau comme  établissement public territorial de bassin. Cette labellisation conforte le rôle de cet établissement public crée pour protéger le territoire lagunaire de Thau. il regroupe Sète agglopôle  Méditerranée, Hérault Méditerranée et Montpellier Méditerranée Métropole.

En tant qu’EPTB, le Syndicat mixte du bassin de Thau est désormais en mesure d'intervenir sur toutes les questions liées à l’eau sur l’ensemble du périmètre du bassin versant de la lagune de Thau et de l’étang d’Ingril.  Ce territoire présente de nombreux enjeux :
-    qualitatifs pour la préservation des activités conchylicoles et de pêche ,
-    quantitatif pour garantir une alimentation en eau pour tous les usages face à un déficit important,
-    et enfin la prévention du risque inondation pour laquelle le Syndicat mixte du bassin de Thau travaille sur un projet pilote au plan national et international.

La gestion des milieux aquatiques sera également un volet important tant les zones humides situées aux abords des lagunes, fleuve et cours d’eau jouent un rôle primordial dans le fonctionnement du grand cycle de l’eau.

Le Syndicat mixte du bassin de Thau aura pour mission de faciliter à l’échelle du bassin versant la prévention des inondations, la gestion équilibrée de la ressource en eau, la préservation et la gestion des zones humides, la mise en œuvre du SAGE. Il aura la possibilité de prendre en charge la maîtrise d’ouvrage d’études et de travaux si aucune maîtrise d’ouvrage appropriée n’a été désignée. Il devra être consulté notamment pour tous les travaux d’aménagement de bassins, d’entretien de cours d’eau et de défense contre les inondations.

Sa double mission dans l’aménagement du territoire et la protection des ressources en eau sera un point fort pour harmoniser les politiques publiques et renforcer l’efficacité des mesures prises. Le Syndicat mixte du bassin de Thau est un des rares en France à disposer de cette double compétence, ce qui permet une vigilance accrue sur l’intégration de toutes les questions liées à l’eau dans les problématiques d’aménagement et vice-versa.

Le Syndicat mixte travaille en relation étroite sur toutes ces questions avec les communes mais également les intercommunalités qui sont désormais  compétentes en matière de gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations avec l’entrée en vigueur de la loi GEMAPI au 1er janvier 2018.