Aller au contenu
Accueil > Le littoral de Thau, une histoire écrite par l’Homme, les courants et les tempêtes

Partager :

Le littoral de Thau, une histoire écrite par l’Homme, les courants et les tempêtes

Depuis la création du port de Sète en 1666, le littoral de Thau n’a cessé d’évoluer. Au gré des tempêtes, des courants et des activités de l’Homme, le trait de côte comme les masses d’eau se sont modifiés. Illustré de cartes et de documents d’archives, un long article (27 pages) publié dans le dernier bulletin de la Revue d’histoire et d’archéologie de Sète et sa région décrypte ces transformations, notamment sur Sète, Frontignan et Marseillan.

Rédigé avec la participation du SMBT, le texte fourmille de détails passionnants sur les interactions permanentes et parfois violentes entre la terre, la mer, les étangs et les humains. En suivant, au fil des siècles, les avancées et les reculs du trait de côte, à l’Est vers Agde, comme à l’Ouest vers Palavas, les auteurs livrent des grilles d’analyse à la fois géologiques, maritimes, climatiques, économiques et sociologiques.

L’article éclaire ainsi sur l’exposition particulière de ce littoral aux risques marins, sur le rôle des graus, des canaux et sur l’impact des aménagements ferroviaires, routiers, hydrauliques et urbanistiques. L’adaptation aux aléas – de la construction de digues, de jetées, de brise-lames jusqu’aux politiques publiques menées aujourd’hui pour prévenir les inondations – est aussi largement documentée.

L’inventaire des tempêtes historiques, notamment celle de 1844 qui a tué 20 personnes ou celle plus récente de 1982, qui a coulé de nombreux navires et fait des dégâts considérables notamment dans les exploitations conchylicoles, révèle le lourd tribut versé par l’Homme à Neptune.

Un regard dans le rétroviseur qui aide à comprendre les enjeux d’avenir. Car, avec le changement climatique et la montée du niveau de la mer, les risques augmentent, la réglementation évolue et le littoral ne cesse de se transformer.

La Revue d’histoire et d’archéologie de Sète et sa région est en vente (19 euros) dans les maisons de la presse ainsi que dans les librairies sétoises : L’Echappée Belle et la librairie catholique Gavaudan (rue Gambetta) et la Nouvelle Librairie sétoise (rue Alsace Lorraine).

Faire défiler vers le haut