Aller au contenu
Accueil » Toutes les actualités » Commission Locale de l’Eau : Michel Garcia réélu à la Présidence

Partager :

Commission Locale de l’Eau : Michel Garcia réélu à la Présidence

michel garcia president CLE

Réunie à Sète le jeudi 17 novembre 2022, la Commission Locale de l’Eau (CLE) du SAGE des bassins versants de la lagune de Thau et de l’étang d’Ingril a réélu Michel Garcia Président et Vincent Sabatier Vice-président. La feuille de route des six ans à venir était également à l’ordre du jour.

C’est une CLE de renouvellement qui s’est déroulée le jeudi 17 novembre dernier. Le mandat de 6 ans de la précédente avait pris fin le 5 septembre 2022. Le principal point à l’ordre du jour était la désignation de la présidence de la CLE.

Les membres de la CLE ont procédé à l’élection du Président. sous le contrôle des services de l’Etat, représentés par Madame la Sous-Préfète Emmanuelle Darmon qui conduisait la séance.

Président sortant, Michel Garcia a été réélu. Rappelons que ce dernier est également Conseiller municipal à Villeveyrac, Délégué aux activités agricoles et viticoles, agriculture durable, gestion des espaces naturels, agricoles et lagunaires à Sète agglopôle méditerranée, Conseiller syndical au Syndicat mixte du bassin de Thau et agriculteur de profession.

Michel Garcia a salué la qualité du travail réalisé sous la présidence de François Commeinhes (Maire de Sète, Président de Sète Agglopôle Méditerranée et Vice-président du SMBT) et d’Yves Piétrasanta (ancien Maire de Mèze et Conseiller général), tous les deux à l’origine de la création de la Commission Locale de l’Eau.

Michel Garcia a proposé l’élection d’un Vice-Président. C’est tout naturellement que Vincent Sabatier, Vice-président sortant, Adjoint au maire de Sète et Conseiller communautaire a été réélu.

Le Président a proposé de reprendre la même composition du bureau qu’auparavant, ce qui a fait l’objet d’un vote à l’unanimité, et a également proposé les mêmes trois commissions thématiques : gestion quantitative, gestion qualitative, milieux aquatiques et zones humides.

Enfin, le Président a proposé un point à l’ordre du jour sur le programme des six ans à venir et un point sur les règles de gouvernance de la CLE et le fonctionnement du SAGE.

La gestion de l’eau devient un enjeu stratégique pour le développement des territoires littoraux. La CLE aura un rôle de plus en plus prégnant dans la concertation autour des projets sur la thématique de l’eau et face au changement climatique.

La feuille de route des six ans à venir comprendra notamment :

  • la poursuite des grandes études stratégiques sur les cours d’eaux et les zones humides (permettant la préservation et la restauration de ces milieux dans les années à venir) et sur le partage de la ressource en eau entre les différents usages
  • la mise en place d’une instance de gouvernance commune à plusieurs territoires pour la gestion d’une ressource en eau stratégique : la nappe d’eau souterraine du Pli Ouest
  • la modification du SAGE pour être mis en compatibilité avec le SDAGE 2022 – 2027, par exemple la prise en compte de l’impact du changement climatique.

Les règles de gouvernance de la CLE et le fonctionnement du SAGE ont été abordés lors d’un quizz, avant de partager un moment convivial autour d’un buffet offert par le SMBT.

Pour Michel Garcia,
Président de la CLE, Conseiller municipal à Villeveyrac, Délégué aux activités agricoles et viticoles, agriculture durable, gestion des espaces naturels, agricoles et lagunaires à Sète agglopôle méditerranée, Conseiller syndical au Syndicat mixte du bassin de Thau et agriculteur de profession :
« Dans la continuité, nous engageons sur un nouveau cycle pour la gestion de l’eau sur le bassin de Thau. Les grands changements dus au dérèglement climatique nous obligent au sein de la Commission Locale de l’Eau à anticiper les décisions à prendre pour la ressource, les milieux aquatiques et la qualité de l’eau. Nous mesurons collectivement les défis devant nous pour les générations futures ».
Pour Vincent Sabatier,
Vice-président de la CLE, Adjoint au maire de Sète et Conseiller communautaire :
« Je me réjouis que la Commission locale de l’eau soit à nouveau en ordre de marche. De nombreuses actions vont pouvoir être suivies comme l’étude des besoins et des ressources en eau du territoire qui sera stratégique pour envisager la gestion de l’eau au plan quantitatif pour les décennies à venir ».

Rappelons que le Syndicat mixte du bassin de Thau a, parmi ses compétences, celle de la gestion du bassin hydrographique qui comprend l’élaboration et le suivi du SAGE, la prévention des inondations et la défense contre la mer, la préservation et la gestion des zones humides et des milieux aquatiques, la gestion équilibrée des ressources en eau, la gestion de la qualité de l’eau et la lutte contre les pollutions, ainsi que l’animation des contrats de bassin versant.

Le Saviez-vous ?

Une commission locale de l’eau est un véritable « parlement local de l’eau ». La CLE est l’instance de concertation et de décision qui définit les règles concernant les pratiques et les usages liés à la gestion de la ressource en eau et des milieux aquatiques.

Elle est chargée d’élaborer et de veiller à l’application du SAGE : le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux, qui fixe le cadre défini par la CLE et le rend opposable juridiquement. C’est à ce titre que la CLE est amenée à émettre des avis sur les dossiers d’aménagement et de développement locaux. C’est le Syndicat mixte du bassin de Thau qui est chargé de l’animation et de la mise en œuvre du SAGE pour le compte de la CLE.

Le SAGE concerne 25 communes réparties sur 3 intercommunalités sur un périmètre terrestre de 440 km2. Ses orientations concernent les lagunes de Thau et l’étang d’Ingril, les quelques 550 km de cours d’eau qui alimentent les eaux souterraines, les zones humides et la frange littorale du territoire.

Dans l'actualité

Faire défiler vers le haut