Aller au contenu

Donnons à Thau un avenir responsable

Donnons à Thau un avenir responsable

Accueil > Biodiv’eau, un dispositif en faveur de la biodiversité pour les exploitants agricoles

Partager :

Biodiv’eau, un dispositif en faveur de la biodiversité pour les exploitants agricoles

formation-agriculteurs

Lancé en 2012, ce dispositif permet d’enrichir la biodiversité dans les exploitations agricoles. Il a notamment permis à de nombreux vignerons de connaître et de développer la faune et la flore abrités dans leurs parcelles, tout en contribuant à l’amélioration de la qualité de l’eau.

Le SMBT est à l’initiative de la constitution du premier groupe Biodiv’eau sur le territoire, avec pour secteur expérimental le site Natura 2000 de la Plaine de Villeveyrac-Montagnac.

« En accompagnant et en formant les agriculteurs, grâce à des dispositifs tel que Biodiv’eau, l’agriculture peut devenir une solution pour améliorer la qualité environnementale de notre territoire » déclare Michel Garcia, élu au SMBT et Président du COPIL Natura 2000 de la Plaine de Villeveyrac-Montagnac.

La biodiversité et la qualité des eaux sur le territoire de Thau dépendent en partie des pratiques agricoles. En effet, outre la réduction des produits phytosanitaires, la gestion et l’entretien de certains éléments paysagers sur les exploitations jouent un rôle essentiel. Haies, fossés, mares temporaires, arbres isolés,  bandes enherbées et murets constituent l’abris de nombreuses espèces d’oiseaux, insectes, reptiles ou amphibiens. Ces derniers sont de véritables alliés des cultures.
Ces infrastructures agro-écologiques (IAE) contribuent à l’épuration de l’eau et donc nécessairement à la qualité des sols.

En proposant une formation, un diagnostic personnalisé, des conseils de gestion et des aides financières pour certains aménagements, le dispositif Biodiv’eau permet aux exploitants de mieux connaître et développer la biodiversité de leurs parcelles tout en contribuant à l’amélioration de la qualité de l’eau. Une première journée de formation a déjà été dispensée à  Saint-Pons de Mauchiens. Six d’entre eux ont été formés à l’utilisation de la grille d’auto-diagnostic écologique de leur exploitation.

Cette initiative orchestrée par le Syndicat mixte du bassin de Thau, animateur du site Natura 2000, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture de l’Hérault et le Conservatoire des Espaces Naturels d’Occitanie qui pilotent le dispositif, devrait rapidement porter ses fruits.

A noter que depuis 2012, pas moins de 165 diagnostics ont ainsi été réalisés sur une surface totale de 5200 hectares. La majorité des vignerons inscrits dans ce programme ont déjà constaté une amélioration de la biodiversité sur leurs parcelles. La démarche est à poursuivre !

Télécharger la plaquette pour plus d’informations

Faire défiler vers le haut