Aller au contenu
Accueil > Remarquable affluence de faucons crécerellettes au nord Bassin de Thau

Partager :

Remarquable affluence de faucons crécerellettes au nord Bassin de Thau

Plus de 400 faucons crécerellettes ont été recensés dans un seul pin, le 23 juillet dernier aux abords de Villeveyrac. Lors de cette opération de comptage, réalisée par la LPO Hérault et le SMBT, des centaines d’autres petits rapaces ont été comptabilisés dans les dortoirs pré-migratoires des alentours, situés pour la plupart dans de grands pins dominant les villages et mas viticoles isolés . Une affluence d’autant plus remarquable que cette espèce insectivore est rare.

Méditerranéen et migrateur transsaharien, ce proche cousin du faucon crécerelle a en effet pratiquement disparu de France dans les années 80. Aujourd’hui seuls trois noyaux de population, couverts par un programme de protection de l’espèce (Plan National d’Action), subsistent dans les Bouches du Rhône, l’Aude et l’Hérault. Fait inédit, c’est dans les villages du nord Bassin de Thau que l’oiseau a spontanément choisi de venir se reproduire. D’abord à St-Pons-de-Mauchiens où une dizaine de couples est signalée, puis sur les quelque 13 communes entourant le Causse d’Aumelas où plus de 240 couples sont répertoriés. Un enjeu majeur pour le site Natura 2000 de la « Plaine de Villeveyrac-Montagnac » qu’anime le SMBT.

Présent de mars à septembre, ce faucon a la particularité de nicher sous les tuiles canal du bâti traditionnel des vieux bourgs, souvent des villages en circulade proches de secteur agricole. Actuellement, les rapaces peuvent s’observer à la tombée du jour, lorsqu’ils rejoignent par dizaines leurs dortoirs pré-migratoires. Ces comportements font l’objet d’un suivi orchestré par le SMBT et la LPO Hérault. Si vous observez de tels mouvements, n’hésitez pas à contacter nicolas.saulnier@lpo.fr . Ces informations sont susceptibles d’améliorer les connaissances sur cette espèce emblématique du territoire.

Faire défiler vers le haut