Aller au contenu
Accueil > Crabe bleu : quelle stratégie de gestion pour contenir l’espèce ?

Partager :

Crabe bleu : quelle stratégie de gestion pour contenir l’espèce ?

011-callinectes sapidus-ym02 image600

Un nouveau crabe a fait son apparition dans la lagune de Thau. Il s’agit du crabe bleu américain. Cette espèce a d’ores et déjà envahi les côtes espagnoles et a profondément bouleversé l’écosystème. Ce super prédateur est omnivore, très bon nageur (15km/jour), très agressif et les femelles peuvent porter jusqu’à 2 millions d’oeufs. Depuis son arrivée dans le delta de l’Ebre en 2013, les professionnels de la pêche ont fait le choix d’exploiter cette nouvelle ressource et ont développé une filière à part entière pour atteindre 60 tonnes de crabe pêchés en 2018 ! Ce développement s’est néanmoins réalisé au détriment des autres espèces qui ont déserté le secteur.

Le parc marin du golfe du Lion suit l’arrivée du crabe sur les côtes catalanes depuis 2017 (création d’une fiche de signalement, centralisation des observations, fabrication de prototypes de nasse avec le Lycée de la mer de Sète notamment). En 2019, les observations se sont multipliées sur  nos côtes. Le crabe a été oservé dans toutes les lagunes et jusqu’au Petit-Rhône, où des femelles ont été observées “grainées”.

Aujourd’hui, se pose la question de la gestion de l’arrivée de ce crabe en Méditerranée française. Quelle stratégie adoptée? Quelles actions mettre en place pour un contrôle efficace de la population? Le territoire pourra bénéficier dans cette démarche du retour d’expérience des autres territoires déjà concernés (Delta de l’Ebre, Tunisie).

Dans l’attente, en cas d’observation, prenez des photos, notez les coordonnées du repérage (profondeur, type de fonds…) et transmettez ces observations (localisation, date, nombre, taille…) via la fiche alerte du parc naturel marin du golfe du Lion.

Télécharger la fiche alerte

 

Faire défiler vers le haut