Aller au contenu principal

Yves Michel, élu président du Syndicat mixte du bassin de Thau

 

Mercredi 23 septembre, Yves Michel, maire de Marseillan et vice-président de Sète agglopôle Méditerranée a été réélu à la tête du SMBT. Maire de Sète et président de l’agglopôle, François Commeinhes est élu vice-président. Les projets abondent pour cette nouvelle mandature qui sera placée sous le signe de la transition écologique et de la résilience des territoires littoraux.

« Depuis sa création en 2005 à l’initiative de l’Etat et de François Commeinhes, le SMBT agit pour protéger la lagune de Thau, son territoire, ses activités de pêche et de cultures marines, sa ressource en eau et sa biodiversité. Fort des résultats obtenus, nous serons encore plus ambitieux pour ce prochain mandat. Et dans le travail engagé sur ce bassin versant qui nous réunit, les petites communes ont toute leur place »», annonce Yves Michel, réélu président du Syndicat mixte du bassin de Thau ce mercredi 23 septembre 2020.

En 2019, fort des efforts collectifs fournis depuis plusieurs décennies en faveur de la protection de notre environnement, le bassin de Thau a été retenu par le ministère de la transition écologique et solidaire pour bénéficier d’un des 61 contrats de transition écologique (CTE) signés au plan national.

Les enjeux sont importants, la volonté des acteurs tout autant. Pour relever le défi, le SMBT compte s’appuyer sur ses partenaires scientifiques historiques, les entreprises porteuses de solutions nouvelles dans les domaines de l’eau, des risques littoraux, des nouvelles pratiques agricoles..., et surtout sur l’ensemble des communes de ce territoire.

L’ambition est de faire du bassin de Thau un lieu d’expérimentation d’innovations liées à l’adaptation des territoires littoraux au changement climatique.

« Je m’attacherai en tant que Président du SMBT à conduire une action publique qui nous engage dans la voie de la transition écologique et la résilience territoriale sans perdre de vue notre mission d’accompagnement aux activités prioritaires de la lagune, à savoir la pêche et la conchyliculture », annonce Yves Michel.

Fiche d’identité SMBT :

3 membres : SAM, Hérault Méditerranée et Montpellier Méditerranée Métropole

25 communes : Agde, Aumes, Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Bouzigues, Castelnau-de-Guers, Cournonsec, Cournonterral, Fabrègues, Florensac, Frontignan, Gigean, Loupian, Marseillan, Mèze, Mireval, Montagnac, Montbazin, Pinet, Pomerols, Poussan, Saint-Pons-de-Mauchiens, Sète, Vic-la-Gardiole, Villeveyrac.

Instance décisionnelle, le comité syndical compte 46 délégués titulaires et 13 suppléants.

Ses missions :

•             Aménager un territoire solidaire et durable

•             Économiser et bien gérer la ressource en eau

•             Veiller sur la qualité de l’eau et des milieux naturels

•             Favoriser l’économie bleue du littoral

•             Coordonner et évaluer l’action publique

•             Rendre le territoire moins vulnérable aux risques

•             Sensibiliser au respect des ressources et de l’environnement

•             Prendre soin des cours d’eau

 

Il élabore et pilote :

•             Le SCOT (aménagement du territoire)

•             Le SAGE (ressource en eau)

•             La SLGRI (risques inondation)

•             Le CGITE (politiques contractuelles - lire ci-dessous)

 

Il anime :

•             Le site Natura 2000 de la lagune de Thau et le site Natura 2000 de la plaine de Villeveyrac-Montagnac

•             Les fonds européens pour les affaires maritimes et la pêche (DLAL FEAMP) sur Thau et sa bande côtière de Frontignan jusqu’à Agde

 

Sa feuille de route :

Le Contrat de gestion intégrée et de transition écologique (5e génération de contrats sur Thau) qui réunit les actions portées par les acteurs et partenaires du territoire et vise la mise en œuvre des grands principes inscrits dans le SCOT, le SAGE, la SLGRI et les documents d’objectifs Natura 2000.