Aller au contenu principal

Face aux évolutions démographiques, sociétales, climatiques, sanitaires et législatives, le SMBT a choisi de réviser et adapter les orientations du Schéma de cohérence territoriale de Thau (adopté en 2014). Cette procédure, lancée en 2017 et qui devrait aboutir à un arrêt en septembre 2022, vise à placer le nouveau SCOT sous le signe de la transition écologique et de la résilience. Après avoir décidé en février dernier d’externaliser la finalisation de ce document, majeur dans l’aménagement du territoire, le marché, dont le cahier des charges a été rédigé en partenariat avec SAM, a été attribué en mai à un groupement de bureau d’études dont le mandataire est E.A.U. (Economie Aménagement Urbanisme). Appelées à sonder les acteurs locaux et à actualiser les diagnostics déjà produits par le SMBT, les équipes de E.A.U. sont venues présenter leur méthodologie et le calendrier aux maires le 15 juin dans les locaux du SMBT.

A cette occasion ont été rappelées les priorités du SCOT de Thau :   limiter la pression démographique et l’étalement urbain, préserver le patrimoine et les ressources naturelles, favoriser les déplacements doux, améliorer la qualité de vie, soutenir la pêche, les cultures marines et les activités portuaires.

Révisé sur le fond, le SCOT va aussi être modifié sur la forme. Saisissant l’opportunité offerte par une ordonnance de juin 2020, les élus ont en effet opté pour un SCOT « modernisé », donnant davantage de visibilité au projet. En mettant en exergue la stratégie et le projet de territoire, l’objectif est de permettre à la population et aux élus de s’approprier de ce document qui impacte tous les aspects de la vie quotidienne. Clef de voûte du SCOT modernisé, le Projet d’aménagement stratégique (PAS) va ainsi remplacer le PADD (Plan d’aménagement et de développement durable) et sera adossé au Document d’orientation et d’objectifs (DOO). Toutes les autres pièces seront mises en annexes.