Aller au contenu principal

Mise en oeuvre du SAGE, lancement du programme Dém’eaux, renouvellement de la Commission Locale de l’Eau… après plusieurs années d’efforts et de nombreux investissements, de nouvelles perspectives s’ouvrent en faveur d’une meilleure protection de l’eau sur les bassins versants de la lagune de Thau et de l’étang d’Ingril.

Sur Thau, l’eau est omniprésente. Avec trois lagunes et étangs, dont celle de Thau qui est le support d’activités traditionnelles de pêche et de cultures marines, 9 cours d’eau méditerranéens et 2 aquifères stratégiques, le territoire est indissociablement lié à cette ressource naturelle. Pour la préserver, les collectivités ont investi depuis plusieurs décennies au travers du Contrat de Gestion Intégrée du Territoire de Thau dans des programmes d’action conséquents pour préserver la ressource au plan qualitatif notamment.

Aujourd’hui, ces investissements portent leurs fruits. La lagune de Thau est restaurée et est en voie d’atteindre le bon état écologique, certains apports organiques ayant été divisés par 5 grâce aux travaux réalisés sur les réseaux d’assainissement.
Ces efforts doivent bien entendu être poursuivis. Le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux, document de planification qui définit un cadre pour les pratiques et les usages liés à l’eau pour les 15 à 20 années à venir sera là pour y veiller.

Adopté à l’unanimité par une Commission Locale de l’eau, ce document va, après dix années d’élaboration, entrer en phase d’application. Il devra répondre à un double enjeu : qualitatif pour préserver la lagune de Thau et les activités qui en dépendent mais aussi quantitatif pour garantir un approvisionnement en eau pour tous les usages dans les années à venir.

Pour cela, plusieurs programmes sont d’ores et déjà sur les rails : un programme d’investissement pour protéger la lagune par temps de pluie, un travail d’animation avec les différents exploitants sur la gestion de la ressource, le programme multipartenarial Dem’eaux pour mieux connaître le pli Ouest, principale ressource en eau du territoire sans oublier la gestion des milieux aquatiques et zones humides avec le recrutement d’un nouveau technicien rivière au SMBT.

La labellisation du SMBT en tant qu’établissement public territorial de bassin va permettre de renforcer l’efficacité du SAGE, l’établissement étant désormais en mesure d'intervenir sur toutes les questions liées à l’eau sur l’ensemble du
périmètre du bassin versant de la lagune de Thau et de l’étang d’Ingril.

Lire le dossier de presse