Aller au contenu principal

C'est un chantier collectif, exigeant et de longue haleine, qui s'achève avec la finalisation du Contrat de Gestion Intégrée et de Transition Ecologique (CGITE) du bassin de Thau. Véritable feuille de route du territoire pour la période 2020-2025, ce document, porté par le SMBT, a été présenté en comité stratégique à Gigean le 2 mars dernier et entériné par la Commission locale de l'eau le 17 mars. Désormais soumis à la validation des principaux maîtres d'ouvrages et partenaires financiers*, au premier rang desquels l'Agence de l'eau et la Région Occitanie, il devrait être signé d'ici la fin de l'été.
Fruit d'une longue concertation engagée depuis 2019 (plus de 300 contributions, 14 groupes de travail thématiques et près de 200 personnes impliquées), le CGITE intègre tous les projets structurants du bassin versant. Et ils sont nombreux. La première convention d'application du CGITE (2021-2022) recense ainsi plus de 500 actions, pour un budget global de 580 millions d'euros.

La résilience et l'innovation

Exigeant en terme de transition écologique, le contrat de Thau dont 14 des 57 fiches actions sont labellisées CTE**, aborde à la fois l'aménagement, l'économie et la gestion environnementale. Avec en mots d'ordre, la résilience, l'innovation et l'implication des citoyens. Parmi les opérations phares du CGITE, la mise en place d'un réseau d'observation lagunaire (ROL), lancé en novembre 2020 et l'installation de panneaux photovoltaïques sur les tables conchylicoles afin d'apporter de l'ombre aux zones d'élevage tout en oxygénant l'eau. Révolutionnaire, ce projet baptisé Ostréinergie, a pris un peu de retard en raison de contraintes techniques et réglementaires importantes.
Intégrant une multitude d'observations de terrain, le contrat de Thau est une partition essentielle pour l'avenir du bassin de Thau. Adossée à différents documents de planification (SCOT, SAGE, SLGRI...), elle va en effet poursuivre, amplifier et harmoniser les efforts collectifs fournis depuis des décennies pour préserver la valeur économique et environnementale du territoire.

*Les principaux partenaires du CGITE sont : l'Agence de l'eau, la Région Occitanie, l'Etat, l'Ademe, le CRCM, le CRPMEM, la Banque des territoires ainsi que les trois intercommunalités (SAM, CAHM et 3M) et 25 communes du bassin versant.

** Le CTE (Contrat de transition écologique) est annexé au CGITE.