Aller au contenu
Accueil > Comment moderniser les zones conchylicoles du bassin de Thau?

Partager :

Comment moderniser les zones conchylicoles du bassin de Thau?

Accessibilité, diversification, sécurité, stationnement, besoins en équipement collectif… Les zones d’activités conchylicoles du bassin de Thau sont confrontées à de nombreux enjeux. Lancée par le Syndicat mixte du bassin de Thau en janvier 2018, l’étude du schéma d’aménagement des zones conchylicoles vise à mettre à plat toutes ces problématiques pour trouver les réponses collectives adaptées.

Véritables zones d’activité économique mais à vocation agricole, les mas conchylicoles ne bénéficient pas du même niveau de service que les autres ZAE. Accès complexes, absence de stationnement organisé, déficit d’équipements collectifs… sont le lot quotidien de tout entrepreneur conchylicole. Prévue dans le Schéma de Cohérence Territoriale adopté à l’unanimité en février 2014, l’étude d’aménagement des zones conchylicoles vise à adapter ces espaces aux contraintes actuelles tout en améliorant l’usage pour les professionnels eux-mêmes.

L’étude comprend plusieurs volets :

–    Un volet juridique pour mettre à plat toutes les questions législatives liées à la dégustation, la diversification, aux nouvelles contraintes réglementaires…

–    Un volet socio-économique pour tenir compte des évolutions de la profession concernant la taille des exploitations et l’équilibre économique de ces dernières.

–    Un volet aménagement pour proposer des orientations tenant compte des mutations à venir et en cours.

Lancée depuis début janvier, l’étude se déroulera en deux phases. La première d’une durée de sept mois, comprendra l’état des lieux, la synthèse des études déjà réalisées et une concertation étroite avec les professionnels et les partenaires. Suivra une phase d’élaboration des scénarios qui devrait s’étendre jusqu’au 1er trimestre 2019. A l’issue de celle-ci, seront proposées des orientations d’aménagement et de programmations de travaux chiffrées et phasées pour le périmètre du bassin de Thau et pour chaque port.

Toutes les parties prenantes seront associées : professionnels, Etat, Département, Sète agglopôle Méditerranée, CRCM, Cépralmar, Région, communes, syndicats conchylicoles…. Du benchmarking sera également réalisé sur la côte atlantique et à l’étranger pour étudier les innovations mises en place par ces territoires et les possibilités de traduire ces exemples ici.

D’un montant de 100 000 euros HT, l’étude d’aménagement des zones conchylicoles est financée par l’Europe, la Région, le Département et le SMBT dans le cadre du DLAL Feamp Thau et sa bande côtière. L’objectif visé est le maintien ou la création d’emplois directs et indirects dans ces zones mais aussi de contribuer à modeler une identité conchylicole propre au bassin de Thau.

Les préconisations de l’étude seront déclinées en prescriptions urbanistiques dans le volet littoral et maritime du SCOT et dans les PLU et intégrées dans les programmations de travaux de Sète agglopôle Méditerranée et du Département, tous deux compétents pour intervenir.

Pour en savoir plus : contact@smbt.fr

Faire défiler vers le haut